Cette commande, annoncée par l'avionneur en octobre 2014, a été signée le 15 août, a indiqué Airbus dans un communiqué. En comptant l'annonce de lundi, "IndiGo a commandé 530 appareils de la famille A320 auprès d'Airbus", selon l'avionneur.

En 2005, IndiGo avait passé commande de 100 A320 qui ont tous déjà été livrés. En 2011, la compagnie IndiGo est devenue le premier opérateur indien à commander l'A320neo, portant sa flotte Airbus à 280 appareils au total, souligne Airbus.

"Le carnet de commandes d'Airbus pour son monocouloir leader passe largement la barre des 4.000 avions", ajoute le communiqué.

Selon Airbus, Indigo est la première compagnie aérienne nationale indienne en termes de part de marché et cette "commande d'avions historique a été signée lors du 69ème anniversaire de l'Indépendance de l'Inde ce 15 Août 2015".

L'A320neo (new engine option) comprend de nombreuses innovations permettant de réaliser une économie de carburant de 15%, qui pourra s'élever jusqu'à 20% d'ici 2020, estime Airbus précisant que "cela correspond à une réduction des émissions de CO2 de 5.000 tonnes par an et par appareil".

Cette commande, annoncée par l'avionneur en octobre 2014, a été signée le 15 août, a indiqué Airbus dans un communiqué. En comptant l'annonce de lundi, "IndiGo a commandé 530 appareils de la famille A320 auprès d'Airbus", selon l'avionneur.En 2005, IndiGo avait passé commande de 100 A320 qui ont tous déjà été livrés. En 2011, la compagnie IndiGo est devenue le premier opérateur indien à commander l'A320neo, portant sa flotte Airbus à 280 appareils au total, souligne Airbus."Le carnet de commandes d'Airbus pour son monocouloir leader passe largement la barre des 4.000 avions", ajoute le communiqué. Selon Airbus, Indigo est la première compagnie aérienne nationale indienne en termes de part de marché et cette "commande d'avions historique a été signée lors du 69ème anniversaire de l'Indépendance de l'Inde ce 15 Août 2015".L'A320neo (new engine option) comprend de nombreuses innovations permettant de réaliser une économie de carburant de 15%, qui pourra s'élever jusqu'à 20% d'ici 2020, estime Airbus précisant que "cela correspond à une réduction des émissions de CO2 de 5.000 tonnes par an et par appareil".