Direction et syndicats du géant brassicole négociaient une convention collective de travail 2020-2021 pour les ouvriers. Le 6 décembre, un accord de principe sur la sécurité de l'emploi avait été conclu dans le cadre de ces négociations, mais d'autres points restaient à discuter, notamment autour d'une amélioration du pouvoir d'achat des travailleurs. Alors qu'il avait semblé aux syndicats, le 19 décembre, que la direction n'était pas prête à mettre de l'eau dans son vin, ceux-ci avaient déposé un nouveau préavis de grève. Mais la menace syndicale d'une grève n'a finalement pas été mise à exécution. Les détails du texte, obtenu après de nouvelles négociations ce mercredi, ne sont pas encore connus. Du côté d'AB InBev, on précisait seulement qu'il s'agit "d'un accord fort" porté par tous les partenaires sociaux. Pour les employés, un accord avait déjà été précédemment trouvé. (Belga)

Direction et syndicats du géant brassicole négociaient une convention collective de travail 2020-2021 pour les ouvriers. Le 6 décembre, un accord de principe sur la sécurité de l'emploi avait été conclu dans le cadre de ces négociations, mais d'autres points restaient à discuter, notamment autour d'une amélioration du pouvoir d'achat des travailleurs. Alors qu'il avait semblé aux syndicats, le 19 décembre, que la direction n'était pas prête à mettre de l'eau dans son vin, ceux-ci avaient déposé un nouveau préavis de grève. Mais la menace syndicale d'une grève n'a finalement pas été mise à exécution. Les détails du texte, obtenu après de nouvelles négociations ce mercredi, ne sont pas encore connus. Du côté d'AB InBev, on précisait seulement qu'il s'agit "d'un accord fort" porté par tous les partenaires sociaux. Pour les employés, un accord avait déjà été précédemment trouvé. (Belga)