"Un accord a été atteint à l'issue de longues discussions, sous contrôle du conciliateur social", a précisé M. Sciot, qui n'a pas fait davantage de commentaires sur le contenu du compromis. Le texte contient deux éléments, indique les syndicats. La question de la charge de travail sera envisagée à court terme et une série d'accords seront exécutés dans les prochains mois. A long terme, un cadre doit être défini afin de diviser proportionnellement le travail.

Les organisations avaient déposé vendredi dernier un préavis qui arrivait à échéance ce vendredi, dans le cadre du conflit social sur la charge de travail des quelque 1.200 membres du personnel de cabine. Il n'y aura pas d'actions, mais le préavis ne sera éventuellement levé qu'après consultation de la base, soit dans le courant de la semaine prochaine, a indiqué Pol Buekenhout du syndicat chrétien LBC-NVK.

"Un accord a été atteint à l'issue de longues discussions, sous contrôle du conciliateur social", a précisé M. Sciot, qui n'a pas fait davantage de commentaires sur le contenu du compromis. Le texte contient deux éléments, indique les syndicats. La question de la charge de travail sera envisagée à court terme et une série d'accords seront exécutés dans les prochains mois. A long terme, un cadre doit être défini afin de diviser proportionnellement le travail. Les organisations avaient déposé vendredi dernier un préavis qui arrivait à échéance ce vendredi, dans le cadre du conflit social sur la charge de travail des quelque 1.200 membres du personnel de cabine. Il n'y aura pas d'actions, mais le préavis ne sera éventuellement levé qu'après consultation de la base, soit dans le courant de la semaine prochaine, a indiqué Pol Buekenhout du syndicat chrétien LBC-NVK.