L'entrevue a été sollicitée par les syndicats qui entendent rappeler, dans le cadre des travaux budgétaires, leur demande de ne pas toucher au pouvoir d'achat des travailleurs ni aux allocations sociales. Les responsables syndicaux comptent également demander au Premier ministre de faire davantage contribuer le capital et de ne pas accorder de soutiens aux entreprises qui ne soient conditionnés à l'emploi. Les trois syndicats ont par ailleurs envoyé une lettre mardi à la présidente du Groupe des 10, Michèle Sioen, pour demander une reprise de la concertation sociale, notamment au sujet de propositions de révisions de la loi Renault ou sur la conclusion d'accords sociaux en matière de maintien et de création d'emplois. (Belga)