Son bénéfice opérationnel a en revanche été divisé par plus de deux, à 725 millions d'euros contre 1,2 milliard en 2012, précise Commerzbank dans un communiqué. Son produit net bancaire a lui reculé de près de 5%, à 6,15 milliards d'euros en 2013, contre 6,49 milliards en 2012.

Dans ses activités de coeur de métier, la banque a fait état d'un "environnement de marché difficile", mais surtout de l'augmentation des provisions pour risques dans sa banque de financement des entreprises, explique-t-elle. En conséquence, son résultat opérationnel dans ces activités s'est replié de 28% sur un an, à 1,8 milliard d'euros.

Sur le seul quatrième trimestre, la banque a réalisé un bénéfice net de 64 millions d'euros, contre une lourde perte de 726 millions un an plus tôt, liée à des charges exceptionnelles. Ce résultat est bien meilleur que prévu par les analystes du consensus compilé par l'agence Dow Jones Newswires, qui misaient sur un bénéfice net de 34 millions.

Pour 2014, Commerzbank s'attend à ce que ses revenus soient "probablement encore impactés par l'environnement de taux d'intérêt bas et le faible niveau d'investissement de la part des entreprises".

Son bénéfice opérationnel a en revanche été divisé par plus de deux, à 725 millions d'euros contre 1,2 milliard en 2012, précise Commerzbank dans un communiqué. Son produit net bancaire a lui reculé de près de 5%, à 6,15 milliards d'euros en 2013, contre 6,49 milliards en 2012. Dans ses activités de coeur de métier, la banque a fait état d'un "environnement de marché difficile", mais surtout de l'augmentation des provisions pour risques dans sa banque de financement des entreprises, explique-t-elle. En conséquence, son résultat opérationnel dans ces activités s'est replié de 28% sur un an, à 1,8 milliard d'euros. Sur le seul quatrième trimestre, la banque a réalisé un bénéfice net de 64 millions d'euros, contre une lourde perte de 726 millions un an plus tôt, liée à des charges exceptionnelles. Ce résultat est bien meilleur que prévu par les analystes du consensus compilé par l'agence Dow Jones Newswires, qui misaient sur un bénéfice net de 34 millions. Pour 2014, Commerzbank s'attend à ce que ses revenus soient "probablement encore impactés par l'environnement de taux d'intérêt bas et le faible niveau d'investissement de la part des entreprises".