La compagnie aérienne low cost Ryanair annonce une baisse de 7% du prix des ses billets dans les prochains mois. Et jusqu'à 12% pour la fin de l'année. Brussels Airlines, de son côté, a aussi lancé quelques nouvelles promotions "pour stimuler le marché".

"Les clients n'auront jamais fait d'aussi bonnes affaires" selon les dires de Michael O'Leary, CEO de Ryanair. Pour lui, les prix vont encore baisser s'il s'avère que le crash du vol EgyptAir de la semaine dernière est un acte terroriste.

"A cause des attentats, le secteur ressent une perte de 15 à 20%. Afin de remplir ces vols, le mécanisme de l'offre et de la demande va jouer ", prévoit l'économiste des transports Eddy Van de Voorde. Mais ce ne sont pas seulement les attentats qui ont fait casser les prix selon Geert Sciot de Brussels Airlines. "En volant vers d'autres destinations, nous cassons des situations de monopole, ce qui tire les prix vers le bas. "