"C'est un travail titanesque, une révolution conceptuelle de notre droit des sociétés, qui date largement du 19e siècle. " L'économiste Bruno Colmant, professeur notamment à la Vlerick School, à Solvay et à l'UCLouvain, ne tarit pas d'éloges à l'égard de la réforme du Code des sociétés initiée par le ministre de la Justice Koen Geens (CD&V) et qui vient d'être votée à la Chambre. " Ce n'est pas une coordination ou la révision de quelques articles mais un changement de paradigme, ajoute Jean-François Goffin, avocat associé chez CMS et spécialiste de la gouvernance d'entreprises. La réforme s'attaque à des notions qui semblaient intangibles, comme la nécessité d'un capital social comme gage des créanciers. "
...