Faire ses courses alimentaires avec un masque, OK. Mais s'asseoir dans une salle de cinéma à deux mètres de son voisin, transpirer dans une salle de sport ou essayer une voiture neuve chez un concessionnaire, c'est autre chose. Coups de projecteur sur ces secteurs économiques qui doivent se réinventer pour attirer les clients à la sortie de cette crise sanitaire.

Forcées de débrancher le projecteur le 13 mars dernier, les salles de cinéma ne savent toujours pas quand elles pourront rouvrir. En attendant, leurs propriétaires peaufinent les scénarios de reprise.