Trois de ces organisations, fédérant 90 exploitations familiales (50 en Wallonie, 40 en Flandre), participent à la nouvelle filière dont les produits représenteront sous peu 10% des volumes de vente de viande bovine de Colruyt Group. "Nous souhaitons que le prix que nous payons aille un maximum aux éleveurs. De surcroît, nous leur garantissons des volumes de production", expliquent au Soir Stefan Goethaert, responsable du développement durable de Colruyt Group et Jean-Christophe Burlet, à la tête division boucherie "C'est positif, pour autant qu'il ne s'agisse pas de 'social washing'", réagit Emmanuel Grosjean du Collège des producteurs, qui insiste sur le maintien de l'indépendance des producteurs et d'une relation commerciale équitable. (Belga)