L'UCM se félicite du maintien de l'ouverture de l'horeca aux heures fixées la semaine passée (fermeture à 23h, NDLR), même si les conditions y restent "compliquées". L'Union des classes moyennes urge "de remettre sur la table la question des aides", au vu du coup porté à l'événementiel, à la culture (limitation fixée maintenant à maximum 200 personnes, NDLR), au sport, auquel s'ajoute le télétravail et les fermetures d'écoles. "Les entrepreneurs devront bénéficier d'un soutien adéquat, fédéral et régional, au-delà du 31 décembre. Le moratoire de fait sur les faillites (ONSS et administrations fiscales font preuve d'une certaine patience) garde tout son sens tant que la reprise n'est pas solide pour tout le monde." Enfin, l'UCM rappelle son souhait d'une vaccination généralisée, principale porte de sortie de la crise épidémique. (Belga)

L'UCM se félicite du maintien de l'ouverture de l'horeca aux heures fixées la semaine passée (fermeture à 23h, NDLR), même si les conditions y restent "compliquées". L'Union des classes moyennes urge "de remettre sur la table la question des aides", au vu du coup porté à l'événementiel, à la culture (limitation fixée maintenant à maximum 200 personnes, NDLR), au sport, auquel s'ajoute le télétravail et les fermetures d'écoles. "Les entrepreneurs devront bénéficier d'un soutien adéquat, fédéral et régional, au-delà du 31 décembre. Le moratoire de fait sur les faillites (ONSS et administrations fiscales font preuve d'une certaine patience) garde tout son sens tant que la reprise n'est pas solide pour tout le monde." Enfin, l'UCM rappelle son souhait d'une vaccination généralisée, principale porte de sortie de la crise épidémique. (Belga)