L'entreprise veut en outre "créer une nouvelle manière de travailler pour la vente via les distributeurs automatiques, grâce à laquelle un assortiment plus large de boissons froides, mais également chaudes, sera offert et pour laquelle une nouvelle entité juridique sera créée au sein de l'organisation".

Ces deux propositions, explique-t-elle dans un communiqué, "peuvent avoir un impact sur 132 emplois à Hasselt, à Heppignies et dans la vente via les distributeurs automatiques". En parallèle, 123 emplois seront transférés à Anvers, Gand et vers la nouvelle entité juridique. "Dans les prochaines semaines, Coca-Cola European Partners regardera, en étroite collaboration avec les syndicats, comment replacer un maximum de collaborateurs en interne", précise Coca-Cola.

L'entreprise, présente depuis plus de 90 ans en Belgique, affirme vouloir rester "pleinement" attachée à l'ancrage local de la production, de la logistique et des ventes en Belgique. (

L'entreprise veut en outre "créer une nouvelle manière de travailler pour la vente via les distributeurs automatiques, grâce à laquelle un assortiment plus large de boissons froides, mais également chaudes, sera offert et pour laquelle une nouvelle entité juridique sera créée au sein de l'organisation". Ces deux propositions, explique-t-elle dans un communiqué, "peuvent avoir un impact sur 132 emplois à Hasselt, à Heppignies et dans la vente via les distributeurs automatiques". En parallèle, 123 emplois seront transférés à Anvers, Gand et vers la nouvelle entité juridique. "Dans les prochaines semaines, Coca-Cola European Partners regardera, en étroite collaboration avec les syndicats, comment replacer un maximum de collaborateurs en interne", précise Coca-Cola. L'entreprise, présente depuis plus de 90 ans en Belgique, affirme vouloir rester "pleinement" attachée à l'ancrage local de la production, de la logistique et des ventes en Belgique. (