Au total, 1,042 million de voitures particulières neuves ont été mises sur les routes de l'Union européenne en août, soit près de 100.000 de moins qu'en août 2018. Cette chute "est principalement le résultat d'une base de comparaison élevée, le marché ayant connu une croissance exceptionnelle en août 2018 (+31,2%) avant l'entrée en vigueur des nouveaux tests d'émissions WLTP au 1er septembre 2018", a commenté l'Association des constructeurs européens d'automobiles (ACEA) dans un communiqué.

Cette nouvelle norme, qui donne une représentation plus réaliste des émissions polluantes des véhicules, avait provoqué l'arrêt temporaire de certaines motorisations ne respectant pas les seuils réglementaires et, en conséquence, une chute du marché à partir de septembre. Mais les immatriculations d'août avaient été dopées par la vente en urgence de nombreux modèles avant la date fatidique.

L'ACEA a également publié mercredi les chiffres de juillet. Ils montrent un marché européen en progression de 1,4%. Sur les huit premiers mois de l'année, il reste cependant en baisse de 3,2%, à 10,5 millions de voitures immatriculées.

Le groupe Volkswagen continue de faire largement la course en tête, avec une part de marché de 24,8% (-0,4 point) de janvier à août.

Numéro deux européen, le groupe français PSA se rapproche doucement du rival germanique, malgré une baisse de ses livraisons en août. Sur huit mois, sa part de marché augmente de 0,5 points à 16,4%, soit près d'une immatriculation sur six dans l'UE.

La situation est plus difficile pour le groupe Renault, dont les livraisons ont chuté de 23,6% en août et même de 38,2% pour la seule marque au losange.