Le plan CatCh, que s'est procuré Le Soir, détaille dans une centaine de pages un "plan d'accélération de croissance d'emploi" dans le bassin carolo suite à l'annonce de la fermeture du site de Caterpillar à Gosselies.

Quinze actions devraient générer 6.000 à 8.000 emplois en dix ans, mais les premiers effets ne sont pas attendus avant 3 ou 4 ans.

Le plan a été élaboré par un groupe d'experts, réunissant une dizaine de patrons de la région ainsi que quelques éminences économiques wallonnes. Il sera examiné par la task force wallonne le 9 février.

Le plan CatCh, que s'est procuré Le Soir, détaille dans une centaine de pages un "plan d'accélération de croissance d'emploi" dans le bassin carolo suite à l'annonce de la fermeture du site de Caterpillar à Gosselies. Quinze actions devraient générer 6.000 à 8.000 emplois en dix ans, mais les premiers effets ne sont pas attendus avant 3 ou 4 ans. Le plan a été élaboré par un groupe d'experts, réunissant une dizaine de patrons de la région ainsi que quelques éminences économiques wallonnes. Il sera examiné par la task force wallonne le 9 février.