Selon ce dernier, les ouvriers du site ont très mal vécu les premières propositions de la direction concernant les primes de départ. Inférieures à celles proposées en 2013 lors de la précédente restructuration, elles ont nourri le mécontentement de nombreux travailleurs qui l'ont exprimé lundi matin lors de l'assemblée générale. En marge de celle-ci, quelques travailleurs ont bouté le feu à un engin mécanique, ce qui a nécessité l'intervention des pompiers sur le site.

"Les délégations syndicales sont également mises fortement sous pression", a indiqué Emmanuel Chemello, permanent CSC. Selon lui, elles n'ont pas pu éviter les débordements de lundi matin.

Deux autres assemblées générales sont programmées lundi matin sur le site.

Selon ce dernier, les ouvriers du site ont très mal vécu les premières propositions de la direction concernant les primes de départ. Inférieures à celles proposées en 2013 lors de la précédente restructuration, elles ont nourri le mécontentement de nombreux travailleurs qui l'ont exprimé lundi matin lors de l'assemblée générale. En marge de celle-ci, quelques travailleurs ont bouté le feu à un engin mécanique, ce qui a nécessité l'intervention des pompiers sur le site. "Les délégations syndicales sont également mises fortement sous pression", a indiqué Emmanuel Chemello, permanent CSC. Selon lui, elles n'ont pas pu éviter les débordements de lundi matin. Deux autres assemblées générales sont programmées lundi matin sur le site.