Le plan "est destiné à doper sa dynamique de croissance en développant le modèle de franchise au sein de son réseau, améliorer la compétitivité de ses hypermarchés et supermarchés, et d'ajuster son organisation interne afin de se concentrer sur les activités servant les points de vente", a indiqué le groupe dans un communiqué. Carrefour souligne vouloir "retrouver sa rentabilité et une croissance durable" dans un contexte de "changements structurels de la distribution, y compris l'évolution du marché vers le numérique et les procédures automatisées, et l'impact de la pandémie de Covid-19 sur les modes de consommation des Italiens". Environ 600 collaborateurs des points de vente directs sur l'ensemble du territoire et 170 employés du siège seront concernés par ces mesures. L'entreprise indique prévoir un plan social sur la base du volontariat uniquement. Les personnels pourront entrer en formation de façon à faciliter leur reclassement en interne et externe, créer leur propre entreprise ou quitter Carrefour contre indemnité. Mais selon le syndicat Uiltucs cité par le quotidien Il Sole 24, jusqu'à 1.800 emplois - et 100 points de vente - seraient menacés, soit plus de 10% des effectifs italiens du groupe. Carrefour Italie a réalisé en 2020 un chiffre d'affaires de 4,66 milliards d'euros pour 1.450 magasins et 15.000 collaborateurs. (Belga)

Le plan "est destiné à doper sa dynamique de croissance en développant le modèle de franchise au sein de son réseau, améliorer la compétitivité de ses hypermarchés et supermarchés, et d'ajuster son organisation interne afin de se concentrer sur les activités servant les points de vente", a indiqué le groupe dans un communiqué. Carrefour souligne vouloir "retrouver sa rentabilité et une croissance durable" dans un contexte de "changements structurels de la distribution, y compris l'évolution du marché vers le numérique et les procédures automatisées, et l'impact de la pandémie de Covid-19 sur les modes de consommation des Italiens". Environ 600 collaborateurs des points de vente directs sur l'ensemble du territoire et 170 employés du siège seront concernés par ces mesures. L'entreprise indique prévoir un plan social sur la base du volontariat uniquement. Les personnels pourront entrer en formation de façon à faciliter leur reclassement en interne et externe, créer leur propre entreprise ou quitter Carrefour contre indemnité. Mais selon le syndicat Uiltucs cité par le quotidien Il Sole 24, jusqu'à 1.800 emplois - et 100 points de vente - seraient menacés, soit plus de 10% des effectifs italiens du groupe. Carrefour Italie a réalisé en 2020 un chiffre d'affaires de 4,66 milliards d'euros pour 1.450 magasins et 15.000 collaborateurs. (Belga)