Nobuo Gohara a rencontré Carlos Ghosn cinq fois au cours des deux mois qui ont précédé la fuite du Franco-Libanais du Japon vers le Liban. Nissan, qui n'a pas directement commenté les déclarations de l'ancien magnat de l'automobile, souffre de la baisse des ventes de voitures en Chine et en Europe et a donc dû réduire ses attentes pour cet exercice. Le constructeur automobile japonais a récemment annoncé son souhait de licencier 12.500 personnes dans le monde. Carlos Ghosn a fui le Japon, où il était en résidence surveillée, à la fin de l'année dernière. Depuis le Liban, il a justifié cette évasion par l'absence d'un procès équitable dans ce pays d'Asie. Selon l'ancien patron de Renault-Nissan, certaines forces au sein du constructeur japonais ont activement travaillé avec les procureurs locaux pour le faire condamner. (Belga)

Nobuo Gohara a rencontré Carlos Ghosn cinq fois au cours des deux mois qui ont précédé la fuite du Franco-Libanais du Japon vers le Liban. Nissan, qui n'a pas directement commenté les déclarations de l'ancien magnat de l'automobile, souffre de la baisse des ventes de voitures en Chine et en Europe et a donc dû réduire ses attentes pour cet exercice. Le constructeur automobile japonais a récemment annoncé son souhait de licencier 12.500 personnes dans le monde. Carlos Ghosn a fui le Japon, où il était en résidence surveillée, à la fin de l'année dernière. Depuis le Liban, il a justifié cette évasion par l'absence d'un procès équitable dans ce pays d'Asie. Selon l'ancien patron de Renault-Nissan, certaines forces au sein du constructeur japonais ont activement travaillé avec les procureurs locaux pour le faire condamner. (Belga)