Elle va en effet permettre la création de 5.000 nouveaux emplois dans l'e-commerce dans les trois prochaines années et renforcera la concurrence des entreprises belges du secteur par rapport à leurs rivales étrangères, notamment en stimulant les ventes à l'étranger, prédit BeCommerce.

En 2015, le chiffre d'affaires annuel global du commerce en ligne belge s'élevait à 8,2 milliards d'euros, rappelle l'association.