Elle monte à 55 mètres de haut, ce qui totalise une hauteur de plus de 100 mètres sur le magnifique panorama bruxellois. "En installant la grande roue à cet endroit, nous désirons amener plus de personnes dans ce quartier. Au point de vue économique, la liaison entre le bas et le haut d...

Elle monte à 55 mètres de haut, ce qui totalise une hauteur de plus de 100 mètres sur le magnifique panorama bruxellois. "En installant la grande roue à cet endroit, nous désirons amener plus de personnes dans ce quartier. Au point de vue économique, la liaison entre le bas et le haut de la ville est un grand enjeu commercial. Elle permettra de connecter trois quartiers ; Louise, le Sablon et les Marolles", nous explique Fabian Maingain, Échevin des Affaires économiques à la Ville de Bruxelles. "Le quartier historique des Marolles souffre, il a besoin d'attention. Il faut le faire revivre." Selon lui, les vides locatifs de baux commerciaux sont nombreux à cet endroit de la ville. L'attraction devrait bénéficier aux commerces situés à proximité. Le but est également d'amener plus de flux en semaine. "Ce week-end, avec 4.500 visiteurs, les effets se font déjà ressentir. Des restaurateurs des Marolles nous ont signifié qu'ils avaient reçu des clients qui avaient fait un tour sur la grande roue." Le projet est en test, jusqu'au 19 novembre. La roue sera ensuite démontée et installée aux Plaisirs d'Hiver. "Après cette période d'essai, on discutera de sa pérennisation dans le paysage urbain bruxellois ", avance Fabian Maingain. Si le projet séduit les Bruxellois et les touristes, elle pourrait s'installer définitivement devant le palais de justice. Elle pourrait également changer d'emplacement en fonction des événements.