Depuis 2011, 13.765 entreprises et indépendants - dont 6.889 sociétés - ont quitté la Région Bruxelles-Capitale, les communes de Bruxelles (ville), Ixelles et Uccle (respectivement 12%, 11,6% et 10,8%) en tête.

Ces sociétés s'installent pour beaucoup ensuite en Brabant flamand et wallon, principalement à Waterloo, commune la plus attractive, suivie par Anvers. L'exil serait avant tout motivé par les problèmes de mobilité et les limites de l'espace foncier.

Parmi les grands noms, on retrouve ENI, British American Tobacco, Citroën, Siemens et Levi Strauss qui ont délaissé la capitale.

En cinq ans, 10.141 nouvelles firmes et nouveaux indépendants sont par contre venus s'y installer, ce qui n'est assez pour compenser les départs, laissant un solde négatif de 3.624.