Le congrès durera trois jours et rassemblera "toute la communauté aéroportuaire mondiale". "Le congrès et l'assemblée générale d'ACI World sont une occasion que nulle personne travaillant dans le secteur du transport aérien ne tient à manquer", souligne Arnaud Feist. "Après les attentats, ce type d'initiatives est plus que nécessaire", estime-t-il, encourageant les autres CEO de Belgique à faire venir les congrès importants prévus dans leur secteur. "Nous pourrons ainsi contribuer à renouveler et à améliorer l'image de notre pays et offrir un nouveau départ à l'horeca et aux activités liées aux congrès, qui ont été durement touchés", argumente-t-il encore.

Outre la position idéale de l'aéroport, ce sont tous les changements qui y ont été entrepris avec succès (relance après la faillite de la Sabena, ouverture du Connector, baisse des émissions de CO2...) qui ont permis à Brussels Airport d'être choisi. De plus, l'aéroport "a également fait preuve d'une résilience et d'un leadership incroyables après les attentats du mois de mars", souligne Olivier Jankovec, directeur général d'ACI Europe.

L'assemblée générale rassemble chaque année un millier de représentants du secteur du transport aérien en provenance de 75 pays. Selon Brussels Airlines, le congrès devrait générer plus de 1.500 nuitées supplémentaires dans les hôtels bruxellois.