Après une "étude approfondie", en concertation avec le groupe Lufthansa, le conseil d'administration de Brussels Airlines a approuvé aujourd'hui l'achat de sept A330-300 "CEO". "D'un point de vue commercial, économique et opérationnel, l'Airbus A330-300 CEO est le meilleur type d'avion pour le business long-courrier de la compagnie aérienne (passagers et fret) que (le conseil d'administration) souhaite développer davantage", commente Brussels Airlines.

Les nouveaux avions, achetés en seconde main, sont âgés de moins de 10 ans. L'âge moyen de la flotte long-courrier actuelle, atteindra, à la veille du changement fin 2018, 21 ans. Après le changement, cet âge s'élèvera à 11 ans, a précisé une porte-parole de la compagnie. Les nouveaux appareils apporteront "de nombreux avantages, dont un poids et une autonomie maximale au décollage, (...) ce qui augmente le nombre potentiel de passagers et de fret que la compagnie peut transporter".

L'avion CEO ("current engine option") sera équipé de moteurs Rolls Royce Trent 700, qui consomment moins de carburant et émettent moins de bruit et de CO2, se félicite la compagnie. Le remplacement d'une large partie de la flotte long-courrier était la première grande décision à prendre depuis que Brussels Airlines est passée entièrement dans les mains de Lufthansa.

"C'est le plus grand projet d'investissement dans les 15 ans d'existence de Brussels Airlines", affirme le CEO Bernard Gustin, cité dans le communiqué. La compagnie a également indiqué qu'elle voulait à terme étendre son réseau long-courrier. Actuellement, son plus grand marché est l'Afrique. La compagnie dispose aussi de trois destinations outre-Atlantique (New York, Washington D.C. et Toronto) et relie depuis la fin mars la métropole indienne de Mumbai.

Après une "étude approfondie", en concertation avec le groupe Lufthansa, le conseil d'administration de Brussels Airlines a approuvé aujourd'hui l'achat de sept A330-300 "CEO". "D'un point de vue commercial, économique et opérationnel, l'Airbus A330-300 CEO est le meilleur type d'avion pour le business long-courrier de la compagnie aérienne (passagers et fret) que (le conseil d'administration) souhaite développer davantage", commente Brussels Airlines. Les nouveaux avions, achetés en seconde main, sont âgés de moins de 10 ans. L'âge moyen de la flotte long-courrier actuelle, atteindra, à la veille du changement fin 2018, 21 ans. Après le changement, cet âge s'élèvera à 11 ans, a précisé une porte-parole de la compagnie. Les nouveaux appareils apporteront "de nombreux avantages, dont un poids et une autonomie maximale au décollage, (...) ce qui augmente le nombre potentiel de passagers et de fret que la compagnie peut transporter". L'avion CEO ("current engine option") sera équipé de moteurs Rolls Royce Trent 700, qui consomment moins de carburant et émettent moins de bruit et de CO2, se félicite la compagnie. Le remplacement d'une large partie de la flotte long-courrier était la première grande décision à prendre depuis que Brussels Airlines est passée entièrement dans les mains de Lufthansa. "C'est le plus grand projet d'investissement dans les 15 ans d'existence de Brussels Airlines", affirme le CEO Bernard Gustin, cité dans le communiqué. La compagnie a également indiqué qu'elle voulait à terme étendre son réseau long-courrier. Actuellement, son plus grand marché est l'Afrique. La compagnie dispose aussi de trois destinations outre-Atlantique (New York, Washington D.C. et Toronto) et relie depuis la fin mars la métropole indienne de Mumbai.