L'inquiétude règne dans les rangs de Brussels Airlines depuis le récent avertissement sur résultats de la maison-mère Lufthansa qui se plaint notamment d'une concurrence féroce des compagnies à bas coûts. Le groupe allemand a également laissé entendre qu'Eurowings enregistrerait une perte opérationnelle cette année alors que l'équilibre était visé. Au premier trimestre, traditionnellement une période faible dans le secteur aérien, Eurowings a essuyé une perte opérationnelle de 257 millions d'euros. Le management d'Eurowings a annoncé dans la foulée l'adoption prochaine de mesures de redressement. Ces mesures seront donc connues lundi, jour lors duquel Lufthansa tiendra également un "capital markets day" à l'attention des investisseurs. Le planning est très strict, semble-t-il, et c'est la raison pour laquelle le conseil d'entreprise extraordinaire a été avancé à 10h45, explique une source syndicale. Les représentants des travailleurs ignorent si des mesures concrètes d'économies, notamment en matière d'emplois, seront annoncées lundi. Ils ne s'y attendent en tous les cas pas car il serait très risqué de faire de telles annonces juste avant les vacances d'été, estiment-ils. (Belga)

L'inquiétude règne dans les rangs de Brussels Airlines depuis le récent avertissement sur résultats de la maison-mère Lufthansa qui se plaint notamment d'une concurrence féroce des compagnies à bas coûts. Le groupe allemand a également laissé entendre qu'Eurowings enregistrerait une perte opérationnelle cette année alors que l'équilibre était visé. Au premier trimestre, traditionnellement une période faible dans le secteur aérien, Eurowings a essuyé une perte opérationnelle de 257 millions d'euros. Le management d'Eurowings a annoncé dans la foulée l'adoption prochaine de mesures de redressement. Ces mesures seront donc connues lundi, jour lors duquel Lufthansa tiendra également un "capital markets day" à l'attention des investisseurs. Le planning est très strict, semble-t-il, et c'est la raison pour laquelle le conseil d'entreprise extraordinaire a été avancé à 10h45, explique une source syndicale. Les représentants des travailleurs ignorent si des mesures concrètes d'économies, notamment en matière d'emplois, seront annoncées lundi. Ils ne s'y attendent en tous les cas pas car il serait très risqué de faire de telles annonces juste avant les vacances d'été, estiment-ils. (Belga)