Une première tentative de reprise menée par Bpost sur la poste néerlandaise s'était soldée par un échec en mai dernier. La poste belge aurait alors offert entre 5 et 6 euros par action pour acquérir son homologue néerlandaise. L'offre a maintenant été revue à la hausse, selon le quotidien financier. Bpost payerait la moitié en cash et l'autre moitié en actions. Un porte-parole de la poste néerlandaise confiait dans une réaction à l'agence de presse ANP "ne pas se reconnaître" dans cette information du Financieele Dagblad. Le journal admettant pour sa part avoir reçu le document grâce à une erreur commise par un bureau de relations publiques. Contacté par l'Agence Belga, la porte-parole de Bpost, Barbara Van Speybroeck, a déclaré que "Bpost ne réagissait pas aux rumeurs." (Belga)