Les syndicats ont déposé un préavis de grève et menacent de mener des actions à partir de la semaine prochaine. Le front commun dénonce notamment une surcharge de travail, un manque de personnel et estime que les plans d'avenir de la direction ne tiennent pas assez compte des intérêts du personnel. Les discussions entre la direction et les syndicats sont actuellement suspendues. "Je comprends l'inquiétude que les changements par lesquels passe l'entreprise causent chez certains collaborateurs", a réagi lundi le CEO de Bpost, Koen Van Gerven. "Nous allons faire de notre mieux pour y apporter une réponse de sorte que tout le monde puisse participer à notre futur." Bpost souligne que ses projets d'avenir doivent lui permettre de rester saine financièrement et pertinente. Des efforts sont en outre faits en matière de recrutement, pour faire face au manque de personnel. "Nous avons dressé un plan de recrutement et ses premiers résultats sont encourageants", ajoute une porte-parole du groupe. "Le mois dernier, 250 collaborateurs supplémentaires ont été engagés pour le réseau de distribution." (Belga)