Sont concernés: courrier administratif, envois publicitaires adressés, envois administratifs en nombre (clean mail), envois non-adressés et presse. "En conséquence, l'augmentation tarifaire moyenne en 2017 se chiffre déjà à environ 1,5% par rapport à l'ensemble des envois domestiques", précise Bpost dans un communiqué. Ces hausses ne concernent pas les timbres, dont les tarifs actuels restent "provisoirement d'application, dans l'attente d'une décision du régulateur postal belge (IBPT)". (Belga)

Sont concernés: courrier administratif, envois publicitaires adressés, envois administratifs en nombre (clean mail), envois non-adressés et presse. "En conséquence, l'augmentation tarifaire moyenne en 2017 se chiffre déjà à environ 1,5% par rapport à l'ensemble des envois domestiques", précise Bpost dans un communiqué. Ces hausses ne concernent pas les timbres, dont les tarifs actuels restent "provisoirement d'application, dans l'attente d'une décision du régulateur postal belge (IBPT)". (Belga)