Selon les représentants des travailleurs, un millier d'emplois - concentrés au Centre Monnaie, le siège central de la société - pourraient passer à la trappe à la suite de cette réorganisation.

"Ce mardi, la direction a confirmé son intention d'analyser les services concernés durant les trois derniers mois de cette année. Nous devrions être informés des résultats de ce screening à la fin de 2014, avant que ne débutent les négociations sociales, début 2015", a poursuivi le responsable du syndicat chrétien.

Selon ce dernier, la réorganisation concerne les fonctions de support (management, logistique, ...) dans l'ensemble des entités du groupe bpost. Fin septembre, la direction de l'entreprise avait quant à elle affirmé qu'il était "tout à fait prématuré de parler de plan social", évoquant plutôt "une étude qui vise à rendre optimal le fonctionnement des services centraux".

Selon les représentants des travailleurs, un millier d'emplois - concentrés au Centre Monnaie, le siège central de la société - pourraient passer à la trappe à la suite de cette réorganisation. "Ce mardi, la direction a confirmé son intention d'analyser les services concernés durant les trois derniers mois de cette année. Nous devrions être informés des résultats de ce screening à la fin de 2014, avant que ne débutent les négociations sociales, début 2015", a poursuivi le responsable du syndicat chrétien.Selon ce dernier, la réorganisation concerne les fonctions de support (management, logistique, ...) dans l'ensemble des entités du groupe bpost. Fin septembre, la direction de l'entreprise avait quant à elle affirmé qu'il était "tout à fait prématuré de parler de plan social", évoquant plutôt "une étude qui vise à rendre optimal le fonctionnement des services centraux".