Le groupe britannique a décidé de passer à la vitesse supérieure. Frappé de plein fouet par la pandémie et la baisse des cours du ...

Le groupe britannique a décidé de passer à la vitesse supérieure. Frappé de plein fouet par la pandémie et la baisse des cours du pétrole et du gaz, il va investir quatre milliards d'euros par an dans l'éolien, le solaire et les bornes de recharge électrique. Un plan quadriannuel qui s'accompagnera d'une baisse de ses dépenses dans les hydrocarbures de 20%. Bernard Looney, le nouveau CEO, entend faire de la transition énergétique la priorité de sa feuille de route et transformer son groupe en une entreprise "énergétique" plutôt que pétrolière. Pour financer ce plan, BP va réduire son dividende et vendre près de 25 milliards d'euros d'actifs.