Boeing, dont l'optimisme repose sur une hausse des dépenses militaires à travers le monde en raison d'une recrudescence des tensions géopolitiques, table désormais sur des revenus 2018 compris entre 98 et 100 milliards de dollars. C'est 1 milliard de dollars de plus que la précédente prévision. Le bénéfice par action ajusté, référence des investisseurs nord-américains, est désormais attendu cette année dans une fourchette comprise entre 14,90 et 15,10 dollars, contre de 14,30 à 14,50 dollars annoncés auparavant. Outre une hausse attendue des dépenses militaires, Boeing compte également sur une croissance rapide de la division services, Boeing Global services, après l'acquisition récente pour 4,25 milliards de dollars de l'équipementier aéronautique KLX. A Wall Street, le titre bondissait de 4,40% vers 12H30 GMT dans les échanges électroniques de pré-séance. Lors des trois derniers mois, Boeing a enregistré une performance ayant agréablement surpris les marchés financiers, principalement grâce à des gains d'un montant de 412 millions de dollars liés à la résolution d'un litige fiscal remontant à 2013-2014 et à un taux d'imposition passé en un an de 29,9% à 21%. Sa marge dans l'aviation civile a également nettement augmenté, de 9,8% à 13,2%. Au final, le bénéfice net trimestriel a bondi de 30,6% à 2,36 milliards de dollars, ce qui s'est traduit par un bénéfice par action ajusté de 3,58 dollars contre 3,47 dollars. Le chiffre d'affaires de 25,1 milliards est en hausse de 3,8%. (Belga)

Boeing, dont l'optimisme repose sur une hausse des dépenses militaires à travers le monde en raison d'une recrudescence des tensions géopolitiques, table désormais sur des revenus 2018 compris entre 98 et 100 milliards de dollars. C'est 1 milliard de dollars de plus que la précédente prévision. Le bénéfice par action ajusté, référence des investisseurs nord-américains, est désormais attendu cette année dans une fourchette comprise entre 14,90 et 15,10 dollars, contre de 14,30 à 14,50 dollars annoncés auparavant. Outre une hausse attendue des dépenses militaires, Boeing compte également sur une croissance rapide de la division services, Boeing Global services, après l'acquisition récente pour 4,25 milliards de dollars de l'équipementier aéronautique KLX. A Wall Street, le titre bondissait de 4,40% vers 12H30 GMT dans les échanges électroniques de pré-séance. Lors des trois derniers mois, Boeing a enregistré une performance ayant agréablement surpris les marchés financiers, principalement grâce à des gains d'un montant de 412 millions de dollars liés à la résolution d'un litige fiscal remontant à 2013-2014 et à un taux d'imposition passé en un an de 29,9% à 21%. Sa marge dans l'aviation civile a également nettement augmenté, de 9,8% à 13,2%. Au final, le bénéfice net trimestriel a bondi de 30,6% à 2,36 milliards de dollars, ce qui s'est traduit par un bénéfice par action ajusté de 3,58 dollars contre 3,47 dollars. Le chiffre d'affaires de 25,1 milliards est en hausse de 3,8%. (Belga)