Selon une de ces sources, Boeing voulait déjà reprendre en avril la production de son avion vedette, cloué au sol depuis des mois, mais le groupe américain s'est vu contraint de postposer ses plans d'un mois en raison de la pandémie du nouveau coronavirus.

L'avion vedette du constructeur américain est cloué au sol depuis le 13 mars 2019 après deux accidents ayant fait 346 morts.

Le système anti-décrochage MCAS a été mis en cause et Boeing travaille sur un correctif.

Le géant de Seattle (nord-ouest) a dû suspendre les livraisons et, en janvier, s'est résolu à arrêter la production. Il a en outre remplacé son directeur général.

Cette crise est la plus grave en 104 ans d'histoire du célèbre avionneur. Elle a mis en lumière une myriade de dysfonctionnements. Dans un récent rapport, la commission des Transports du Congrès américain a jugé que le 737 MAX est un avion "fondamentalement défectueux et dangereux".

Selon une de ces sources, Boeing voulait déjà reprendre en avril la production de son avion vedette, cloué au sol depuis des mois, mais le groupe américain s'est vu contraint de postposer ses plans d'un mois en raison de la pandémie du nouveau coronavirus. L'avion vedette du constructeur américain est cloué au sol depuis le 13 mars 2019 après deux accidents ayant fait 346 morts. Le système anti-décrochage MCAS a été mis en cause et Boeing travaille sur un correctif. Le géant de Seattle (nord-ouest) a dû suspendre les livraisons et, en janvier, s'est résolu à arrêter la production. Il a en outre remplacé son directeur général. Cette crise est la plus grave en 104 ans d'histoire du célèbre avionneur. Elle a mis en lumière une myriade de dysfonctionnements. Dans un récent rapport, la commission des Transports du Congrès américain a jugé que le 737 MAX est un avion "fondamentalement défectueux et dangereux".