Pour le syndicat, le constructeur américain a délibérément lancé trop rapidement l'appareil sur le marché uniquement pour conserver sa part de marché et réaliser des bénéfices. De plus, Boeing avait indiqué aux pilotes que le 737 MAX était à peine différent du 737 classique avec lequel volent les pilotes depuis des années. Selon le syndicat, c'était inexact. "Boeing a rejeté de bonnes pratiques de conception et d'ingénierie, dissimulé des informations critiques pour la sécurité aux autorités de réglementation et a délibérément induit en erreur les clients, les pilotes et le public sur l'ampleur réelle des modifications de conception", indique un communiqué de Swapa. Le syndicat représente près de 10.000 pilotes de Southwest Airlines. La compagnie est la plus grande utilisatrice de Boeing 737 MAX. (Belga)