Cette annonce ne constitue pas une surprise pour les syndicats qui négocient depuis septembre dernier sur les moyens sociaux pour les départs des travailleurs. "La direction a annoncé ce vendredi le nombre d'agences qui vont fermer les trois prochaines années car, d'après elle, il y a de moins en moins de clients dans les enseignes physiques, puisqu'ils utilisent davantage les canaux digitaux", ajoute le représentant syndical. "Certains villages sont désertés, c'est une catastrophe pour pas mal de gens." Au total, environ 2.600 à 2.800 équivalents temps plein seront supprimés mais la banque compte également engager 200 personnes par an d'ici 2021. "Il ne devrait pas y avoir de licenciement sec", poursuit le représentant de la CNE. "C'est ce pour quoi on avait négocié, ce pour quoi nous avons accepté que les gens de BNP travaillent six jours de plus gratuitement par an." (Belga)

Cette annonce ne constitue pas une surprise pour les syndicats qui négocient depuis septembre dernier sur les moyens sociaux pour les départs des travailleurs. "La direction a annoncé ce vendredi le nombre d'agences qui vont fermer les trois prochaines années car, d'après elle, il y a de moins en moins de clients dans les enseignes physiques, puisqu'ils utilisent davantage les canaux digitaux", ajoute le représentant syndical. "Certains villages sont désertés, c'est une catastrophe pour pas mal de gens." Au total, environ 2.600 à 2.800 équivalents temps plein seront supprimés mais la banque compte également engager 200 personnes par an d'ici 2021. "Il ne devrait pas y avoir de licenciement sec", poursuit le représentant de la CNE. "C'est ce pour quoi on avait négocié, ce pour quoi nous avons accepté que les gens de BNP travaillent six jours de plus gratuitement par an." (Belga)