Ces vélos sont accessibles via une application mobile. Celle-ci permet de sélectionner le vélo le plus proche et de le réserver pour la durée souhaitée. L'application guide ensuite l'utilisateur jusqu'à son emplacement et permet de déverrouiller le cadenas via un bouton lock. La location se clôture également via son téléphone. Louer un Bill...

Ces vélos sont accessibles via une application mobile. Celle-ci permet de sélectionner le vélo le plus proche et de le réserver pour la durée souhaitée. L'application guide ensuite l'utilisateur jusqu'à son emplacement et permet de déverrouiller le cadenas via un bouton lock. La location se clôture également via son téléphone. Louer un Billy Bike coûte 0,15 euro par minute et maximum 5 euros par heure ou 25 euros pour 24 heures. C'est un moyen de transport idéal pour les trajets de courte durée. Pour le moment, le projet suit un lancement bien cadré. " Après plusieurs mois de tests techniques, nous proposons aujourd'hui le service en version bêta au public ", explique Guillaume Verhaeghe. L'objectif de ce test : déterminer le public cible ainsi que le type d'utilisation afin d'être économiquement durable et de rencontrer les besoins des utilisateurs. Guillaume Verhaeghe et Pierre de Schaetzen n'en sont pas à leur premier projet. Entrepreneurs dans l'âme, Guillaume a déjà créé deux start-up dans le domaine de la mobilité alors que Pierre a lancé sa propre agence de stratégie marketing. Des expériences extrêmement utiles selon Guillaume Verhaeghe. " Nous avions déjà acquis de bons réflexes, ce qui nous a permis de lancer directement le projet sur fonds propres. " Un véritable engouement s'est déjà créé autour des Billy Bikes. " Des milliers d'utilisateurs sont en attente, explique Guillaume. Nous voulons les faire rentrer par groupe de 100, afin de maintenir la qualité du service. " Les deux Bruxellois prévoient d'agrandir et d'étendre leur flotte vers d'autres communes en 2018. Par Morgane Goffin.