Pour Roger Blanpain, professeur émérite en droit du travail à la KUL, l'action des contrôleurs aériens est "socialement indéfendable" en raison des dommages "incalculables pour notre pays". Il souligne que "notre pays est actuellement qualifié de 'failed state' par beaucoup de gens à l'étranger avec un risque énorme en conséquences économiques sur le plan des investissements et de l'emploi. Faut-il rappeler que le président Ronald Reagan avait licencié les contrôleurs aériens en grève et les avait remplacés par des militaires?", explique encore M. Blanpain. (Belga)

Pour Roger Blanpain, professeur émérite en droit du travail à la KUL, l'action des contrôleurs aériens est "socialement indéfendable" en raison des dommages "incalculables pour notre pays". Il souligne que "notre pays est actuellement qualifié de 'failed state' par beaucoup de gens à l'étranger avec un risque énorme en conséquences économiques sur le plan des investissements et de l'emploi. Faut-il rappeler que le président Ronald Reagan avait licencié les contrôleurs aériens en grève et les avait remplacés par des militaires?", explique encore M. Blanpain. (Belga)