Le flux de dividendes ne devrait pas se tarir lors des prochaines années. Pour 2014, 2015 et 2016, Belgacom a promis vendredi un dividende brut stable de 1,50 euro par action. L'Etat disposant de 180 millions d'actions, celles-ci devraient lui rapporter 270 millions d'euros par an.

Il n'est néanmoins pas certain que Belgacom demeurera entre les mains de l'Etat. L'annonce de vendredi a eu un effet bénéfique puisque l'action a encore grimpé, faisant encore augmenter la valeur de l'entreprise.

Selon le quotidien De Tijd, l'action a grimpé de 40% depuis l'accession de Dominique Leroy à la tête de Belgacom. L'Etat belge aurait dès lors un capital qui vaut 1,45 milliard d'euros depuis lors.

Le flux de dividendes ne devrait pas se tarir lors des prochaines années. Pour 2014, 2015 et 2016, Belgacom a promis vendredi un dividende brut stable de 1,50 euro par action. L'Etat disposant de 180 millions d'actions, celles-ci devraient lui rapporter 270 millions d'euros par an. Il n'est néanmoins pas certain que Belgacom demeurera entre les mains de l'Etat. L'annonce de vendredi a eu un effet bénéfique puisque l'action a encore grimpé, faisant encore augmenter la valeur de l'entreprise. Selon le quotidien De Tijd, l'action a grimpé de 40% depuis l'accession de Dominique Leroy à la tête de Belgacom. L'Etat belge aurait dès lors un capital qui vaut 1,45 milliard d'euros depuis lors.