Belfius franchit une nouvelle étape dans l'intégration des activités bancaires et d'assurances. Un certain nombre de services de la banque et de l'assureur sont regroupés. Structurellement et stratégiquement, Belfius Bank et Belfius Insurance sont mis sur la même ligne. Cela résulte en la nomination de Dirk Vanderschrick à la fonction de CEO de Belfius Insurance. Il succède à Eric Kleijnen, dont Belfius s'est séparé il y a six mois. Vanderschrick était et reste le responsable du retail & commercial banking chez Belfius Bank.
...

Belfius franchit une nouvelle étape dans l'intégration des activités bancaires et d'assurances. Un certain nombre de services de la banque et de l'assureur sont regroupés. Structurellement et stratégiquement, Belfius Bank et Belfius Insurance sont mis sur la même ligne. Cela résulte en la nomination de Dirk Vanderschrick à la fonction de CEO de Belfius Insurance. Il succède à Eric Kleijnen, dont Belfius s'est séparé il y a six mois. Vanderschrick était et reste le responsable du retail & commercial banking chez Belfius Bank.De cette manière, Belfius désire augmenter la collaboration entre la banque et la compagnie d'assurances sur le marché des particuliers, des indépendants, des professions libérales et des PME. "Belfius a encore un incroyable potentiel de croissance en tant qu'assureur", souligne le CEO Marc Raisière. "Seuls 7% des clients de la banque possèdent une assurance placement (branche 23, NDLR). Par l'approche uniforme et intégrée tant des clients de la banque que ceux de l'assureur, nous désirons réaliser nos objectifs de croissance dans les assurances.Belfius a l'intention d'élargir de 3 à 10% le taux de pénétration des assurances voiture auprès de sa clientèle. Les assurances incendie et familiales sont actuellement achetées par 10% des clients et cela devrait passer à 17% à l'horizon de 2020. De cette manière, Belfius désire intensifier sa croissance dans les assurances dommages (non-vie) jusqu'à 10% en moyenne par an. Dans un marché dont la croissance est à peine de 1,5% par an, c'est un objectif ambitieux.Belfius Insurance dispose de trois canaux de vente pour les particuliers. Il y a le réseau de Belfius Bank, le réseau d'agents des AP assurances et il y a l'assureur direct Corona. Grâce au rapprochement des activités, l'expérience en vente numérique de Corona Direct pourra par exemple également être utilisée dans les deux autres canaux, explique Vanderschrick. La mise en commun des forces de la banque et de l'assureur devrait également aboutir à des économies d'échelle et à un gain d'efficacité pour Belfius. Il n'y aura ainsi plus qu'un seul département HRM et un seul département communication. Et à terme, le développement informatique sera également centralisé. Un grand nombre de fonctions et de responsabilités sont "alignées" dans la banque et chez l'assureur, ce qui signifie que de bons accords devront être trouvés sur qui fera quoi.D'une intégration complète de la banque et de l'assureur, il n'est également pas question. Belfius Bank et Belfius Insurance restent ainsi deux entités séparées, avec un propre comité de direction, un propre conseil d'administration et des organes de concertation sociale distincts. Les activités comme l'audit, la compliance, la gestion du risque et la gestion des investissements restent également séparés.L'impact de l'intégration sur l'emploi restera dès lors limité dans les prochaines années. Sur une période de cinq ans, soixante fonctions seraient touchées. Les membres du personnel en question seront réorientés, de telle sorte qu'ils sont susceptibles d'être mobilisés pour rencontrer la croissance attendue et pour l'accompagnement des projets stratégiques.Belfius Insurance a réalisé l'an dernier un bénéfice net de 201 millions d'euros, et représentait à cet égard 37,5% du bénéfice du groupe. La société est le cinquième assureur du pays, avec une part de marché de 6,1%. Le chiffre d'affaires en non-vie a augmenté l'an dernier jusqu'à 637 millions d'euros. Les réserves en vie ont chuté de 7% jusqu'à 15,8 milliards d'euros. Cette diminution est entièrement imputable aux produits de la branche 21. Belfius désire inciter ses clients à opter pour des produits de la branche 23 (dont le rendement est lié au rendement d'un fonds d'investissement).