Il ressort de ce coup de sonde qu'une entreprise sur cinq parmi les clients de Megabyte n'a encore rien fait pour se conformer au nouveau règlement général de protection des données (RGPD), pourtant en vigueur depuis le 25 mai dernier.

"J'ai été très étonné par ce résultat: certaines entreprises ont mis le paquet pour être prêtes, beaucoup ont fait ce qu'il faut mais sans excès et d'autres ont dit carrément qu'elles allaient ne rien faire et attendre...", souligne François Bryssinck, co-fondateur et CEO de Megabyte. S'agissant de la transformation numérique, Megabyte s'étonne que plus d'une entreprise sur cinq parmi ses clients n'a jamais utilisé le cloud (informatique en nuage), qui consiste à stocker de informations sur des serveurs extérieurs à l'entreprise via internet, et que 25% disent ne disposer d'aucun outil informatique de travail collaboratif.

De plus, 30% de la centaine d'entreprises sondées ne recourent aucunement au télétravail. "Pourtant je vois aujourd'hui dans les recrutements qu'il s'agit d'une attente réelle des collaborateurs. Il est étonnant que les sociétés ne s'en rendent pas plus compte", poursuit François Bryssinck.

Le coup de sonde de Megabyte confirme aussi un certain retard des sociétés belges en matière d'e-commerce, une large méconnaissance de la technologie du blockchain mais note une amélioration récente du niveau de la sécurité face aux cyberattaques.

Plus généralement, par rapport à la numérisation de leurs activités, les sociétés semblent davantage prêtes à épouser des solutions qui leur apportent certaines améliorations qu'à tout révolutionner ou tout chambouler en leur sein, constate-t-on encore.

Il ressort de ce coup de sonde qu'une entreprise sur cinq parmi les clients de Megabyte n'a encore rien fait pour se conformer au nouveau règlement général de protection des données (RGPD), pourtant en vigueur depuis le 25 mai dernier. "J'ai été très étonné par ce résultat: certaines entreprises ont mis le paquet pour être prêtes, beaucoup ont fait ce qu'il faut mais sans excès et d'autres ont dit carrément qu'elles allaient ne rien faire et attendre...", souligne François Bryssinck, co-fondateur et CEO de Megabyte. S'agissant de la transformation numérique, Megabyte s'étonne que plus d'une entreprise sur cinq parmi ses clients n'a jamais utilisé le cloud (informatique en nuage), qui consiste à stocker de informations sur des serveurs extérieurs à l'entreprise via internet, et que 25% disent ne disposer d'aucun outil informatique de travail collaboratif. De plus, 30% de la centaine d'entreprises sondées ne recourent aucunement au télétravail. "Pourtant je vois aujourd'hui dans les recrutements qu'il s'agit d'une attente réelle des collaborateurs. Il est étonnant que les sociétés ne s'en rendent pas plus compte", poursuit François Bryssinck. Le coup de sonde de Megabyte confirme aussi un certain retard des sociétés belges en matière d'e-commerce, une large méconnaissance de la technologie du blockchain mais note une amélioration récente du niveau de la sécurité face aux cyberattaques. Plus généralement, par rapport à la numérisation de leurs activités, les sociétés semblent davantage prêtes à épouser des solutions qui leur apportent certaines améliorations qu'à tout révolutionner ou tout chambouler en leur sein, constate-t-on encore.