La commission de l'Économie de la Chambre avait décidé la semaine dernière de demander des avis avant de voter la proposition de loi du MR de reporter de deux semaines la date de fin des soldes d'hiver, pour donner un coup de pouce aux commerçants. Le texte est pourtant soutenu par tous les groupes politiques. Il devrait être voté cette semaine. Parmi les avis demandés, il y avait ceux des deux ministres compétents et des différentes fédérations sectorielles. Les ministres "attendaient l'avis du Conseil supérieur des Indépendants et PME (qui regroupe les organisations professionnelles et interprofessionnelles concernées)", annoncent-ils mardi matin.

Ce dernier "a accueilli favorablement la proposition de loi", pour autant que cette prolongation reste exceptionnelle dans le temps, "ce qui conduit les deux ministres (...) à la soutenir à leur tour". Ils proposent de viser spécifiquement l'année 2021, et de prolonger les soldes jusqu'au 14 février. En raison de la crise, les commerçants ont des stocks plus importants à écouler, et il apparait que les soldes actuellement en cours n'ont pas démarré aussi bien qu'espéré, notent-ils.

La commission de l'Économie de la Chambre avait décidé la semaine dernière de demander des avis avant de voter la proposition de loi du MR de reporter de deux semaines la date de fin des soldes d'hiver, pour donner un coup de pouce aux commerçants. Le texte est pourtant soutenu par tous les groupes politiques. Il devrait être voté cette semaine. Parmi les avis demandés, il y avait ceux des deux ministres compétents et des différentes fédérations sectorielles. Les ministres "attendaient l'avis du Conseil supérieur des Indépendants et PME (qui regroupe les organisations professionnelles et interprofessionnelles concernées)", annoncent-ils mardi matin. Ce dernier "a accueilli favorablement la proposition de loi", pour autant que cette prolongation reste exceptionnelle dans le temps, "ce qui conduit les deux ministres (...) à la soutenir à leur tour". Ils proposent de viser spécifiquement l'année 2021, et de prolonger les soldes jusqu'au 14 février. En raison de la crise, les commerçants ont des stocks plus importants à écouler, et il apparait que les soldes actuellement en cours n'ont pas démarré aussi bien qu'espéré, notent-ils.