Du super porte-conteneurs qui devait accoster ce jeudi 27 juin dans le nouveau port Med 2 de Tanger, nous ne verrons rien. Nous ne connaîtrons même pas son nom. Pourtant, selon la rumeur, c'est parce que les organisateurs voulaient montrer à la presse et aux invités le déchargement de ce géant qui peut transporter jusque 20.000 conteneurs que l'inauguration de Med 2 a été reportée à la dernière minute. Est-il d'ailleurs jamais arrivé, ce bateau ? Le lendemain, alors que l'inauguration par le fils du roi Mohammed VI a finalement bien eu lieu, nous ne verrons même pas les nouvelles installations, sinon de loin. Et donc, a fortiori, nous n'assisterons pas au ballet des grues de 105 tonnes et 144 mètres de haut débarquant les conteneurs. " La zone est sous contrôle d'un concessionnaire et nous n'avons pas reçu l'autorisation de vous y faire entrer ", nous répondra-t-on.

© Fr. Hubert

Ce cafouillage dans le lancement de Med 2 ne doit pourtant pas masquer les qualités et les ambitions de ce formidable outil qu'est devenu le port de Tanger pour le Maroc. Construit à une cinquantaine de kilomètres de la ville sur un bout de côte désertique, Tanger Med est devenu le premier port à conteneurs d'Afrique, devant Port Saïd, en Egypte, et Durban, en Afrique du Sud. Il est issu de la volonté de Mohammed VI en 2003 de dynamiser la région de Tanger et de placer le Maroc sur la carte mondiale du transport maritime.

Une capacité de 9 millions de conteneurs

Med 1, le premier élément du complexe portuaire, d'une capacité de 3 millions de conteneurs EVP (équivalent vingt pieds, soit un conteneur standard) est devenu opérationnel en 2007. Son exploitation a été concédée pour une durée de 30 ans à Eurogate et APM Terminals, une filiale du transporteur Maersk. Aux deux terminaux à conteneurs de Med 1, ont été ajoutés des terminaux à voitures, à vrac et à hydrocarbures. Puis un port passager et roulier : 2,8 millions de passagers et plus de 300.000 camions y ont transité en 2018, mais le terminal pourrait en accueillir environ trois fois plus.

Assez rapidement, Med 1 a dépassé sa capacité d'accueil, puisqu'il tourne actuellement avec 3,4 millions de conteneurs EVP par an. La nouvelle extension Med 2 peut accueillir, elle, 6 millions de conteneurs EVP le long de ses 2,8 km de quais. Elle devrait ainsi propulser Tanger Med dans le top 20 des plus grands ports à conteneurs du monde (à la 18e place, devant Hambourg, en principe). L'exploitation des terminaux de Med 2 a été concédée à Marsa Maroc, une société portuaire marocaine créée en 2006, et la néerlando-danoise Maersk APM.

La " vision originelle " du roi

A ce jour, la totalité du complexe a coûté plus de 8 milliards d'euros, dont près de 5 milliards investis par des opérateurs privés. Si Fouad Brini, le président de l'Agence spéciale Tanger Med (ASTM), a loué, lors de l'inauguration de Med 2, la " vision originelle " de Mohammed VI, ce n'est pas simplement par déférence envers son souverain. Il faut dire que Tanger est idéalement située. Entre océan Atlantique et mer Méditerranée, séparée à peine de 14 km de l'Espagne par le détroit de Gibraltar, la ville se trouve sur le passage d'une grande partie du trafic maritime européen et méditerranéen. L'idée d'y construire un hub important est plus que pertinente. Sans dévier de leur itinéraire, les grands porte-conteneurs en provenance d'Asie ou d'Amérique peuvent y décharger leur cargaison et profiter des avantages des nouvelles installations, entre autres des grues, pilotées à distance, presque deux fois plus rapides que les anciennes. Un gain de temps et de carburant précieux. Une fois déchargés, les conteneurs peuvent alors être ré-embarqués sur des camions ou des bateaux plus petits en vue de leur destination finale. L'an passé, 13.293 bateaux ont accosté à Tanger Med, assurant ainsi une liaison directe vers 77 pays. La Belgique, par exemple, n'est qu'à trois petits jours de mer du hub marocain.

Rachid Houari, directeur central de Med 1 et 2: " La Belgique est très importante pour nous. " © Fr. Hubert

Tanger Med a permis au Maroc d'atteindre la 17e place des pays les plus connectés au monde en ce qui concerne les transports maritimes, selon la Cnuced (Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement, voir le tableau "Les 10 pays les plus connectés"). Encore un peu loin de la Belgique (10e), mais nul doute que Med 2 améliorera encore cette position.

Le projet industriel

Mais Tanger Med représente bien davantage qu'un port et une plateforme de transbordement. C'est tout un projet industriel qui est en réalité adossé au projet portuaire, avec ses indispensables connections routières et ferroviaires vers le reste du pays et de l'Afrique. Neuf cents entreprises se sont déjà installées dans la zone. En tête de liste : l'industrie automobile. Non loin, à l'arrière du port, une usine du groupe Renault-Nissan s'est installée en 2010, dont est déjà sorti plus d'un million de véhicules ! Et en avril de cette année, c'est une usine du groupe PSA qui a été inaugurée. Quand elle aura atteint sa vitesse de croisière, en 2021, il devrait en sortir 200.000 voitures par an. De quoi alimenter à la fois le marché africain et européen. Au total, ce sont 75.000 emplois qui ont été créés par ce pôle industriel et portuaire. Et ici, pas de métiers en pénurie : des centres de formation ont été spécialement créés pour répondre à la demande.

La ville elle-même n'est pas en reste. Le front de mer a été totalement repensé, avec une marina pour bateaux de plaisance et, juste en face de la plage, une digue rebâtie, abritant de nombreux parkings et discothèques. Avec son lot d'hôtels de luxe et sa nouvelle gare TGV qui relie Casablanca en 2h10, Tanger se veut une ville moderne... dotée du sceau royal de Mohammed VI.

Anvers, porte d'entrée vers l'Europe du nord

Besix, Deme, De Nul, Willemen... Des sociétés belges ont contribué à la construction de Tanger Med et à sa sécurisation. " Les sociétés belges ont apporté un savoir-faire et ont pu travailler sur des projets à coups de centaines de millions d'euros. ", confirme Rachid Houari, le directeur central de Med 1 et 2. Mais les liens avec la Belgique ne concernent pas que la construction du port. " Sur le plan maritime, les relations entre Tanger Med et la Belgique se sont renforcées : notre port est relié à votre pays au moins une dizaine de fois par semaine, avec plusieurs centaines de milliers de conteneurs, ajoute le directeur. La Belgique est très importante pour nous car elle représente une porte d'entrée vers l'Europe du nord. " Anvers est en effet le 13e port à conteneurs au monde, et le 2e non asiatique.

Les 10 pays les plus connectés

1. Chine

2. Singapour

3. Corée du Sud

4. Hong Kong

5. Malaisie

6. Pays-Bas

7. Allemagne

8. USA

9. Royaume-Uni

10. Belgique ...

17. Maroc

Selon l'indice de connectivité des transports maritimes réguliers, publié par la Cnuced.

source : UNCTAD STAT 2018