En 2017, le gouvernement australien a imposé une taxe de 15%, baptisée "backpacker tax" sur deux catégories de visa vacances-travail pour les jeunes provenant de huit pays. Mercredi, la cour fédérale de Brisbane a déclaré qu'il était illégal d'imposer une taxe sur des travailleurs étrangers en raison d'accords fiscaux avec les pays d'où proviennent ces jeunes. Cette taxe est selon le juge "une forme de discrimination basée sur la nationalité". Le visa vacances-travail australien permet à des jeunes voyageurs de plusieurs pays de visiter l'Australie et de pouvoir y travailler dans certains secteurs. Jusqu'en 2017, les voyageurs tout comme les Australiens ne devaient pas payer d'impôts sur une première tranche de 18.200 dollars australiens (11.250 euros). S elon la chaîne ABC, environ 75.000 étrangers pourraient recevoir des centaines de millions de dollars du fisc australien. (Belga)