La Belgique a connu une croissance de 0,2% au premier trimestre de cette année, alors qu'elle aurait pu être de 0,3%. D'après les estimations de la BNB, les événements de fin mars ont eu un impact négatif de 0,1%. "Cela n'est pas insignifiant et très regrettable", déplore-t-il. L'impact des attentats est probablement plus lourd pour la Belgique que pour d'autres pays européens ayant déjà fait face à de tels actes, avance-t-il. "Il pourrait être plus important car cela dure depuis plusieurs mois. Et bien sûr parce que Brussels Airport, qui est un hub très important pour notre économie, est concerné." L'effet négatif se fera encore certainement ressentir au deuxième trimestre", prévient-il, s'interrogeant sur l'évolution à venir en ce qui concerne les exportations de services et le tourisme. (Belga)

La Belgique a connu une croissance de 0,2% au premier trimestre de cette année, alors qu'elle aurait pu être de 0,3%. D'après les estimations de la BNB, les événements de fin mars ont eu un impact négatif de 0,1%. "Cela n'est pas insignifiant et très regrettable", déplore-t-il. L'impact des attentats est probablement plus lourd pour la Belgique que pour d'autres pays européens ayant déjà fait face à de tels actes, avance-t-il. "Il pourrait être plus important car cela dure depuis plusieurs mois. Et bien sûr parce que Brussels Airport, qui est un hub très important pour notre économie, est concerné." L'effet négatif se fera encore certainement ressentir au deuxième trimestre", prévient-il, s'interrogeant sur l'évolution à venir en ce qui concerne les exportations de services et le tourisme. (Belga)