Le contrat qui lie Bea Printing au New Yok Times se termine à la fin de l'année. En conséquence, la direction a décidé de fermer le site d'ici à la fin 2018 et a licencié en janvier dernier la vingtaine de travailleurs de l'entreprise basée à Nivelles. "Mais il n'y a aucun plan social. Rien. Même pour des mesures qui ne coûteraient rien comme le RCC (chômage avec complément d'entreprise) ou la mise en place d'une cellule de reconversion", s'indigne Pascal Strubbe, secrétaire régional du Setca pour le Brabant wallon. "C'est inadmissible en Belgique! " Vu l'"impossibilité" de se mettre à table avec la direction, le personnel dans son ensemble a décidé de ne pas reprendre le travail mardi soir pour le tirage du New York Times. L'édition européenne du quotidien américain ne sera donc pas imprimée. (Belga)