Joao Da Silva sera remplacé par Bernard Dehut, jusque-là responsable de la ligne à chaud liégeois.

"Ce changement de CEO ne change rien à nos revendications", précise David Camerini, président de la délégation CSC chez ArcelorMittal. "Nous voulons le maintien de la phase liquide, un bassin industriel avec de l'activité et de l'emploi, peu importe notre interlocuteur".

Trends.be avec Belga

Joao Da Silva sera remplacé par Bernard Dehut, jusque-là responsable de la ligne à chaud liégeois. "Ce changement de CEO ne change rien à nos revendications", précise David Camerini, président de la délégation CSC chez ArcelorMittal. "Nous voulons le maintien de la phase liquide, un bassin industriel avec de l'activité et de l'emploi, peu importe notre interlocuteur".Trends.be avec Belga