Un peu moins de 30 millions de kilowattheures de gaz par heure seraient alors livrés via Nord Stream, soit quelque 700 gigawattheures par jour. Le volume annoncé représente environ 40% de la capacité et correspond à peu près à ce que la Russie envoyait par le gazoduc avant la maintenance. Ces chiffres sont toutefois susceptibles d'être modifiés, il s'agit de ce qu'on appelle les "nominations". Ils sont importants pour les gestionnaires de réseau, mais peuvent être modifiés jusqu'à peu de temps avant la livraison effective. Selon le chef du gestionnaire de réseau allemand Bundesnetzagentur, Klaus Müller, des renominations ont d'ailleurs déjà eu lieu mercredi soir. La compagnie nationale russe de gaz Gazprom aurait annoncé que jeudi, quelque 530 gigawattheures seraient livrés, soit environ 30% de la capacité, a-t-il indiqué sur Twitter. Plus tôt dans la journée de mercredi, M. Müller avait indiqué que les nominations s'élevaient à 800 gigawattheures. Des doutes sur la reprise des livraisons de gaz via Nord Stream 1 étaient apparus ces derniers jours. Certains craignaient en effet que le président russe Vladimir Poutine ne ferme le robinet du gaz en réponse aux sanctions européennes liées à l'invasion de l'Ukraine par la Russie. En juin, Moscou avait déjà réduit de 60% la capacité de cet important gazoduc, provoquant une nouvelle flambée du prix du gaz naturel en Europe. (Belga)

Un peu moins de 30 millions de kilowattheures de gaz par heure seraient alors livrés via Nord Stream, soit quelque 700 gigawattheures par jour. Le volume annoncé représente environ 40% de la capacité et correspond à peu près à ce que la Russie envoyait par le gazoduc avant la maintenance. Ces chiffres sont toutefois susceptibles d'être modifiés, il s'agit de ce qu'on appelle les "nominations". Ils sont importants pour les gestionnaires de réseau, mais peuvent être modifiés jusqu'à peu de temps avant la livraison effective. Selon le chef du gestionnaire de réseau allemand Bundesnetzagentur, Klaus Müller, des renominations ont d'ailleurs déjà eu lieu mercredi soir. La compagnie nationale russe de gaz Gazprom aurait annoncé que jeudi, quelque 530 gigawattheures seraient livrés, soit environ 30% de la capacité, a-t-il indiqué sur Twitter. Plus tôt dans la journée de mercredi, M. Müller avait indiqué que les nominations s'élevaient à 800 gigawattheures. Des doutes sur la reprise des livraisons de gaz via Nord Stream 1 étaient apparus ces derniers jours. Certains craignaient en effet que le président russe Vladimir Poutine ne ferme le robinet du gaz en réponse aux sanctions européennes liées à l'invasion de l'Ukraine par la Russie. En juin, Moscou avait déjà réduit de 60% la capacité de cet important gazoduc, provoquant une nouvelle flambée du prix du gaz naturel en Europe. (Belga)