"Le refus permanent de la direction du groupe d'accorder un ajustement raisonnable des salaires des pilotes n'est pas acceptable et a finalement conduit à l'échec des négociations", a déclaré Jörg Handwerg, l'un des responsables de VC, dans le communiqué. Le syndicat allemand des pilotes avait lancé son appel à la grève lundi dernier, indiquant que des débrayages seraient annoncés 24 heures à l'avance. Il s'agit du 14è mouvement de grève lancé par le syndicat depuis avril 2014. Vereinigung Cockpit, qui met en avant l'absence d'augmentations salariales depuis plus de cinq ans et une importante perte de pouvoir d'achat en raison de l'inflation, demande rétroactivement une revalorisation de 3,66% par an sur cette période. Lufthansa avait qualifié lundi dernier cet appel à la grève d'"incompréhensible", appelant à la reprise de discussions. Le groupe a souligné avoir proposé un arbitrage au syndicat visant à débloquer les négociations ainsi qu'une hausse salariale de 2,5% pour tous les pilotes de Lufthansa, Lufthansa Cargo et Germanwings. (Belga)