"Nous proposons environ 100 millions" pour cette filiale, a-t-il indiqué à la radio publique Ö1, soulignant que l'offre englobait également le rachat de 17 appareils d'Air Berlin pour renforcer la flotte de Condor. Deuxième compagnie allemande, Air Berlin a été lâchée en juin par son principal actionnaire, la compagnie du golfe Ethihad, et s'est déclarée insolvable le 15 août. Elle a demandé aux candidats à un rachat de présenter leurs offres d'ici vendredi. Selon des informations du quotidien autrichien Kurier qu'il n'a pas démenties, Niki Lauda, 68 ans, détiendrait 51% du consortium qu'il a formé en vue d'un rachat avec le voyagiste Thomas Cook et la compagnie à bas coût détenue par celui-ci, Condor. "Nous nous complétons de façon idéale pour relancer Niki sur le marché des vols charter", a ajouté M. Lauda, assurant que l'alliance "garantissait le remplissage futur des avions". Niki Lauda avait cédé à Air Berlin en 2011 l'intégralité de Niki, une compagnie à bas coût qu'il avait fondée en 2003 à Vienne. Le triple champion du monde de Formule 1 a toujours assuré que Niki avait été bénéficiaire "dès son premier jour", et ce au moins jusqu'à sa vente à Air Berlin. La filiale, qui exploite 21 avions, reste considérée comme un des actifs les plus sains du groupe allemand. (Belga)

"Nous proposons environ 100 millions" pour cette filiale, a-t-il indiqué à la radio publique Ö1, soulignant que l'offre englobait également le rachat de 17 appareils d'Air Berlin pour renforcer la flotte de Condor. Deuxième compagnie allemande, Air Berlin a été lâchée en juin par son principal actionnaire, la compagnie du golfe Ethihad, et s'est déclarée insolvable le 15 août. Elle a demandé aux candidats à un rachat de présenter leurs offres d'ici vendredi. Selon des informations du quotidien autrichien Kurier qu'il n'a pas démenties, Niki Lauda, 68 ans, détiendrait 51% du consortium qu'il a formé en vue d'un rachat avec le voyagiste Thomas Cook et la compagnie à bas coût détenue par celui-ci, Condor. "Nous nous complétons de façon idéale pour relancer Niki sur le marché des vols charter", a ajouté M. Lauda, assurant que l'alliance "garantissait le remplissage futur des avions". Niki Lauda avait cédé à Air Berlin en 2011 l'intégralité de Niki, une compagnie à bas coût qu'il avait fondée en 2003 à Vienne. Le triple champion du monde de Formule 1 a toujours assuré que Niki avait été bénéficiaire "dès son premier jour", et ce au moins jusqu'à sa vente à Air Berlin. La filiale, qui exploite 21 avions, reste considérée comme un des actifs les plus sains du groupe allemand. (Belga)