Echanger avec Alexandre Wayenberg, c'est partir en voyage. C'est aussi réaliser que les trajectoires sont riches quand elles ne sont pas linéaires. Parce qu'aujourd'hui, l'enfant terrible, renvoyé à 16 ans du lycée Catteau (Bruxelles), évolue au coeur de la Silicon Valley. A la tête de Shape, il s'apprête à commercialiser ShapeScale une balance qui scanne le corps en 3D. Un gadget futuriste idéal pour les sportifs et qui pourrait aussi révolutionner les indices et mesures de santé.
...