Le magasin en ligne du groupe, bol.com, a vu sa croissance bondir de 110% en Belgique lors du deuxième trimestre, la Belgique représentant dorénavant 13% des ventes.

La maison-mère de Albert Heijn a à nouveau ressenti le poids de la concurrence et des économies des consommateurs, qui, avec des cours de change défavorables, a contribué à faire baisser les bénéfices et le chiffre d'affaires.

Ahold a enregistré un chiffre d'affaires de 7,4 milliards d'euros pour le deuxième trimestre, soit une baisse de 4% par rapport à l'an passé ou 1% si l'on ne tient pas compte des cours de change. Le résultat opérationnel courant a baissé de 15,5% à 288 millions d'euros. Les bénéfices ont eux baissé de 29% par rapport au deuxième trimestre 2013, pour atteindre 147 millions d'euros.

Le magasin en ligne du groupe, bol.com, a vu sa croissance bondir de 110% en Belgique lors du deuxième trimestre, la Belgique représentant dorénavant 13% des ventes. La maison-mère de Albert Heijn a à nouveau ressenti le poids de la concurrence et des économies des consommateurs, qui, avec des cours de change défavorables, a contribué à faire baisser les bénéfices et le chiffre d'affaires. Ahold a enregistré un chiffre d'affaires de 7,4 milliards d'euros pour le deuxième trimestre, soit une baisse de 4% par rapport à l'an passé ou 1% si l'on ne tient pas compte des cours de change. Le résultat opérationnel courant a baissé de 15,5% à 288 millions d'euros. Les bénéfices ont eux baissé de 29% par rapport au deuxième trimestre 2013, pour atteindre 147 millions d'euros.