"La performance financière du premier semestre reflète essentiellement la montée en cadence de la famille A320 et sa transition vers la version NEO (remotorisée) plus efficiente, ainsi que l'amélioration continue des performances financières de l'A350", le dernier né de ses long-courrier, a déclaré Guillaume Faury, président exécutif d'Airbus, cité dans un communiqué. Les moteurs de la version neo de l'A320 ont connu de nombreux aléas qui ont ralenti la production des appareils.

Airbus a livré un total de 389 avions commerciaux au premier semestre contre 303 pendant la même période en 2018, dont 21 A220, 294 avions de la famille A320 (234 de la version NEO), 17 A330, 53 A350 et 4 A380.

Le constructeur européen s'est fixé un objectif de livraisons entre 880 et 890 avions en 2019.

Le bénéfice opérationnel (Ebit) s'établit à 2,093 milliards d'euros contre 1,120 milliard il y a un an.