Air Belgium avait déjà annoncé il y a quelques mois vouloir se diversifier vers le fret, rappelle l'entreprise. Les deux premiers avions cargo à rejoindre la flotte devraient être opérationnels à partir de mars prochain. Ils auront l'aéroport de Liège comme base, là où le transporteur logistique américain FedEx vient de supprimer 671 emplois dans son hub aérien et où Niky Terzakis, patron de la compagnie, était actif autrefois comme dirigeant de TNT Liège. C'est d'ailleurs lui qui avait amené la compagnie de colis express en bordure de Meuse. "Mon personnel et moi-même avons une grande expérience dans ce domaine. Ce service est complémentaire à nos vols de passagers, qui sont actuellement fortement touchés par les restrictions de voyage actuelles. Cela démontre une fois de plus que notre entreprise possède une résilience, une flexibilité et un potentiel de croissance énormes", commente l'intéressé. La compagnie ambitionne de pouvoir déployer six appareils cargos d'ici la fin de l'année. Il s'agit d'une extension des services et Air Belgium continuera à exploiter en parallèle ses vols de passagers à destination et en provenance des Antilles françaises au départ de Charleroi, souligne l'entreprise. Les premières liaisons vers l'île Maurice, qui auraient dû démarrer mi-décembre au départ de Brussels Airport, ne seront, elles, assurées qu'à partir du 30 mars, selon la dernière communication d'Air Belgium sur le sujet. (Belga)

Air Belgium avait déjà annoncé il y a quelques mois vouloir se diversifier vers le fret, rappelle l'entreprise. Les deux premiers avions cargo à rejoindre la flotte devraient être opérationnels à partir de mars prochain. Ils auront l'aéroport de Liège comme base, là où le transporteur logistique américain FedEx vient de supprimer 671 emplois dans son hub aérien et où Niky Terzakis, patron de la compagnie, était actif autrefois comme dirigeant de TNT Liège. C'est d'ailleurs lui qui avait amené la compagnie de colis express en bordure de Meuse. "Mon personnel et moi-même avons une grande expérience dans ce domaine. Ce service est complémentaire à nos vols de passagers, qui sont actuellement fortement touchés par les restrictions de voyage actuelles. Cela démontre une fois de plus que notre entreprise possède une résilience, une flexibilité et un potentiel de croissance énormes", commente l'intéressé. La compagnie ambitionne de pouvoir déployer six appareils cargos d'ici la fin de l'année. Il s'agit d'une extension des services et Air Belgium continuera à exploiter en parallèle ses vols de passagers à destination et en provenance des Antilles françaises au départ de Charleroi, souligne l'entreprise. Les premières liaisons vers l'île Maurice, qui auraient dû démarrer mi-décembre au départ de Brussels Airport, ne seront, elles, assurées qu'à partir du 30 mars, selon la dernière communication d'Air Belgium sur le sujet. (Belga)