L'offre des deux hommes porte sur la "totalité du fonds de commerce" et passerait par une "holding de reprise dont les actionnaires seront Lionel Guérin et Philippe Micouleau à hauteur de 30% et une société de droit espagnol, DFO oil product". Elle est en outre conditionnée à l'obtention d'un prêt de "15 millions d'euros" de la part de l'Etat, a-t-on indiqué de même source. Air France a renoncé.